Gestion durable des déchets : devenez membre de la plateforme stratégique MED-3R

Un appel à candidatures a été publié dans le cadre du projet MED-3R afin d’intégrer cinq nouvelles municipalités, villes ou autorités locales à la plateforme euro-méditerranéenne MED-3R en matière de gestion et recyclage des déchets. 

Cette plateforme a été établie afin de favoriser la mise en réseau et l’échange de bonnes pratiques parmi les acteurs clés du secteur des déchets. Elle compte déjà 22 membres méditerranéens notamment viles, réseaux d’experts, autorités régionales et locales ainsi qu’acteurs socio-économiques. 

L’adhésion à la plateforme MED-3R est gratuite et offre des avantages multiples tels qu’énumérés ci-dessous : 

• soutien d’experts pour l’élaboration, l’actualisation et la mise en œuvre de plans de gestion des déchets ;
• développement de nouveaux partenariats et visibilité accrue auprès des bailleurs de fonds et décideurs publics au niveau euro-méditerranéen ;
• recherche de financements pour contribuer à la réalisation de plans de prévention et de gestion des déchets.

Le dossier de candidature ainsi des renseignements détaillés sont disponibles sur le site web MED-3R. La date limite de remise des candidatures est fixée au 21 septembre 2014 tandis que les résultats seront annoncés le 21 octobre lors d’un séminaire à Byblos (Liban).

MED-3R en bref

En réponse aux menaces pour l’environnement et la santé publique liées à l’augmentation de la production de déchets, le projet MED-3R ("Plateforme stratégique euro-méditerranéenne pour une gestion adaptée des déchets") vise à renforcer les capacités de gestion des autorités locales en France, Italie, Jordanie, Liban et Tunisie en ce qui concerne le ramassage, l’élimination et la valorisation des déchets.

La phase de mise en œuvre, qui durera jusqu'à fin 2015, prévoit différentes actions dans le but d’améliorer la gouvernance institutionnelle des politiques publiques en matière de gestion des déchets notamment :

• la définition ou le perfectionnement de 13 plans de gestion des déchets dans différentes villes de la zone méditerranéenne ;
• la mise en œuvre de 13 projets pilotes ciblant différents types de déchets comme le plastique, les matières organiques ou dangereuses ;
• l’organisation de formation pour au moins 300 membres de la fonction publique, agents techniques et personnels des ONG.

Grâce à ce projet la production de déchets devrait être réduite de 5 à 10% dans les zones ciblées et la valorisation des déchets devrait augmenter de 25%.

08.07.2014