Gestion et recyclage des déchets : le projet GMI lance une enquête auprès des jeunes et acteurs locaux

Evaluer le niveau de connaissance de la jeunesse en matière de développement durable et identifier les dynamiques territoriale impactant la gestion des déchets : voilà les objectifs de l’enquête lancée par le projet GMI. 

Etudiants, écoliers et acteurs des chaines de valeur locales : le projet GMI souhaite connaitre votre expérience et vos attentes en matière de recyclage des déchets.

Dans le cadre des activités préparatoires qui déboucheront sur l’installation de récupérateurs automatiques de déchets dans 200 écoles et universités, le projet GMI lance une enquête visant à dresser l’état des lieux des pratiques et politiques en termes de gestion des déchets dans six pays de l’espace méditerranéen (à savoir Egypte, Espagne, France, Italie, Liban et Tunisie). 

Pour participer à cette enquête, veuillez remplir l’un des deux questionnaire disponibles ci-dessous en quatre langues. 

Questionnaire pour les étudiants et écoliers
Arabe - Espagnol - Français - Italien

Questionnaire pour les acteurs locaux de la filière des déchets (entreprises, organismes publics, société civile...)
Arabe - Espagnol - Français - Italien

Le projet GMI en bref 

Promouvoir le développement durable lié au recyclage et au traitement des déchets, améliorer l'éducation environnementale des jeunes et assurer un changement dans leur comportement envers l'environnement, sont les objectifs principaux du projet "L’Initiative pour une Méditerranée Verte" (Green MED Initiative - GMI). Doté d’un budget total de plus de 4 millions d’euros, GMI est coordonné par la Chambre de Commerce, Industrie et Agriculture de Beyrouth et du Mont Liban. D’autres organisations - chambres de commerce, associations et municipalités - provenant de six pays participent au projet.

Le projet développera un programme incitatif visant à encourager les bonnes pratiques scolaires et universitaires en matière de durabilité environnementale. Plus particulièrement, une quantité considérable (environ 20 tonnes) de bouteilles plastiques et cannettes seront récupérées à travers des "récupérateurs automatiques de déchets" placés dans 200 écoles et universités au sein de six pays du bassin méditerranéen. En parallèle, afin d'encourager les jeunes à renforcer leur responsabilité et connaissance environnementale, des activités de sensibilisation seront mises en place.

Site web

19.05.2014