Le projet SCOW donne une seconde vie aux déchets organiques

Les déchets organiques représentent plus de 50% des ordures ménagères : aussi, il est essentiel d'améliorer la façon dont nous gérons et recyclons ce type de déchets. Au cours des trois dernières années, les 8 partenaires du projet SCOW ont aidé des communautés locales en Espagne, France, Palestine, Israël et à Malte à élaborer des plans de gestion des déchets qui mettent l'accent sur ​​la séparation des déchets biodégradables et les transforment en quelque chose d'utile.

Les restes de nourriture cuits, les pelures de fruits et légumes, les déchets du jardinage, les produits en papier sont des matériaux qui se décomposent facilement et rapidement. Lorsqu’ils sont transformés en compost, les déchets organiques peuvent être utilisés dans le jardinage et l'agriculture comme engrais naturel pour la fertilité des sols.

Afin d'augmenter la quantité de déchets verts recyclés, le projet SCOW a introduit le tri sélectif et le ramassage porte-à-porte dans 50 municipalités de la Méditerranée : un total de 17 719 citoyens ainsi que 600 entreprises et établissements publics (à savoir hôtels, restaurants et écoles) ont été impliqués dans les activités de recyclage des déchets organiques.

La grande quantité de déchets collectés a été traitée dans 14 petites installations de compostage à petite échelle, construites dans le cadre du projet dans tous les territoires concernés. À plein régime, les installations seront en mesure de gérer 8 200 tonnes de déchets organiques par an et produire 2 300 tonnes de compost de qualité.

Enfin, le compost produit a été utilisé par 60 agriculteurs pour augmenter la productivité de leurs cultures, tout en réduisant l'utilisation d'engrais chimiques et de pesticides.

« Quand nous avons démarré le projet, environ 40% des personnes vivant dans la communauté avaient l’habitude de trier et recycler les déchets. Aujourd’hui nous sommes arrivés à près de 90%. Par exemple, notre école maternelle est devenue verte notamment grâce aux enfants qui font leur propre compost », souligne Itzik Ben-Dor, chargé des activités de recyclage dans la communauté Kfar Hanassi en Israël.

Pour transférer les bonnes pratiques développées par SCOW, un réseau MedCompost a été créé. L'adhésion au réseau offre à ses membres un accès à des rapports techniques, à un catalogue de bonnes pratiques et à de l'expertise pour guider les institutions intéressées dans la conception et la mise en œuvre de plans permettant gérer efficacement et d’utiliser les déchets organiques.

« Grâce à une vaste campagne d'information qui a touché plus de 29 000 personnes et aux 90 accords signés avec les institutions locales, nous espérons que d'autres communautés et municipalités de la région méditerranéenne s'engageront vers une meilleure gestion des déchets organiques », explique Gemma Nohales, chef de projet à l'Agence Urbaine D’Ecologie de Barcelone, le chef de file de SCOW.

Le projet SCOW a bénéficié d’une subvention de 4,4 millions au titre du Programme IEVP CT Med.

Voir le site web du projet

Contacts
Gemma Nohales Duarte
Coordinatrice technique du projet SCOW
Tel.: +34 93 224 08 60
nohales@bcnecologia.net

Tri des déchets organiques dans la région de Haute Galilée, Israël

14.06.2016