Soleil, mer, été : profitez de vos vacances à plage en toute sécurité grâce au projet MED-JELLYRISK

"Il y a le ciel, le soleil et la mer": vous rappelez-vous du tube de l’été 1965 en France ? A ces paroles du chanteur François Deguelt, il faut malheureusement parfois ajouter "les méduses". Le nombre de ces créatures fascinantes qui évoluent avec légèreté dans les eaux de la Méditerranée est en constante recrudescence. En cause, le réchauffement climatique, la surpêche et la pollution. La prolifération de méduses peut avoir des conséquences néfastes sur le tourisme balnéaire qui contribue à l’économie de nombreuses régions du pourtour méditerranéen. En outre, le traitement des piqures de méduses, souvent urticantes et parfois douloureuses, a un coût élevé pour les services sanitaires publics.

Mais pas de panique : cet été, vous pourrez profiter de la plage en toute tranquillité grâce au projet MED-JELLYRISK. Découvrez comment dans cet article. 

Une application pour savoir s’il y a des méduses à la plage

Avant d’aller à la plage, consultez votre Smartphone ! L’application développée par le projet MED-JELLYRISK, disponible sur plateforme Android et iPhone, permet de recevoir des informations en temps réel sur l’éventuelle présence de méduses le long des côtes de l’ile de Malte, de la Catalogne. et bientôt de la Tunisie. Cette application est basée sur la science citoyenne, à savoir les observations envoyées directement par les personnes se trouvant sur place. Elle contient aussi d’autres renseignements sur les nombreuses plages recensées: météo, services disponibles, accès, parking et traitement en cas de piqûre de méduse.

Il est temps d'aller se baigner

Afin de protéger les vacanciers et résidents locaux, le projet MED-JELLYRISK a récemment mis en place des filets anti-méduses sur les plages tunisiennes de Hammamet et Monastir et celle de Favignana située dans les iles Égades à l’ouest de la Sicile (Italie). Ces filets permettent de nager en toute sécurité en cas d’invasion de méduses et peuvent être facilement démontés lorsque la mer est agitée. D’autres localités en Tunisie et en Sicile mais aussi les iles d’Ibiza (Espagne) et de Malte seront bientôt équipés de filets anti-méduses. Ces derniers, qui ont besoin d’un entretien fréquent, sont généralement installés suite à un accord avec les autorités locales.

Vous vous êtes fait piquer ? Adoptez les bons gestes

Si malgré toutes les précautions vous vous êtes fait piquer par une méduse, pas de panique : suivez le protocole défini par le projet MED-JELLYRISK contenu dans un livret résistant à l’eau qui est actuellement distribué sur des plages tunisiennes, italiennes, espagnoles et maltaises. Même si les traitements diffèrent selon le type de méduses, certains principes généraux s’appliquent : rincer délicatement la piqûre à l’eau salée, ne pas la frotter avec du sable et éviter tout pansement ou bandage. Et rappelez-vous que contrairement aux idées reçues, l’alcool et l’eau douce ne doivent jamais être utilisées sur une plaie provoquée par une piqûre de méduse. En cas de difficultés respiratoires ou de choc anaphylactique, consultez immédiatement un médecin. 

Vous savez désormais comment vous protéger des méduses. Un dernier conseil pour vos vacances : n’oubliez pas la crème solaire !

Contacts
Stefano Piraino 
Coordinateur du projet 
Professeur associé
Université du Salento
+39 0832 298616
stefano.piraino@unisalento.it

Site web du projet MED-JELLYRISK

Télécharger l’application JELLYRISK
Malte : Android - iPhone
Catalogne : AndroidIphone

Livret identification des méduses et premiers soins: anglais - espagnol - catalan

Revue de presse
Scientific American
Times of Malta 
MaltaToday
Huffington Post
RTVE (reportage vidéo)
Repubblica 1 - 2
Ansa
Il Mattino
Il Giornale 

30.07.2014