« La coopération transfrontalière apporte une valeur ajoutée décisive à la politique européenne de voisinage » déclare le ministre De Vincenti

« Au vu des résultats obtenus par le Programme au cours de la période 2007-2013, le gouvernement italien souhaite que la coopération transfrontalière puisse continuer à apporter une valeur ajoutée décisive à la politique européenne de voisinage, en contribuant à la création d'un espace de paix, de prospérité et de sécurité en Méditerranée », a déclaré Claudio De Vincenti, ministre italien de la cohésion territoriale, dans une récente déclaration à l'Autorité de Gestion.

La déclaration du ministre De Vincenti s’inscrit dans le cadre d’un rapport, en cours de finalisation et à paraître prochainement, qui analyse les résultats des 95 projets financés par le Programme IEVP CT Med. Ce rapport montre que les réalisations des projets ont dépassé toutes les attentes. Parmi les secteurs qui ont le plus bénéficié de la coopération transfrontalière, on peut citer le développement des entreprises (344 start-up accompagnées), le tourisme durable (215 sites patrimoniaux valorisées et 144 tour-opérateurs impliqués), l’environnement (plus d’un million de kWh d'énergie propre produite ; 1,9 millions de personnes profitant de nouveaux plans de gestion des déchets), le développement humain (35 000 personnes formées). Globalement, avec un investissement de l'Union européenne s’élevant à 183 millions d'euros, on estime que plus de 10 millions de personnes de personnes ont bénéficié de services nouveaux ou améliorés grâce au Programme.

« Compte tenu de la proximité géographique entre les pays des deux rives, il est essentiel que les administrations publiques, les universités, les entreprises et les organisations de la société civile trouvent dans la coopération transfrontalière un point de rencontre pour développer une programmation partagée et efficace pour relever ensemble les défis majeurs qui caractérisent la zone euro-méditerranéenne dans les domaines du développement socio-économique et de la lutte contre le changement climatique », a ajouté le ministre De Vincenti.

La participation au premier appel à propositions, qui a été clôturé le 24 janvier 2018, va dans le sens de la déclaration du ministre De Vincenti puisque 419 demandes de subvention impliquant 2 959 organisations de 13 pays différents ont été déposées.

14.02.2018